VISITE – Le Panthéon sous l’angle de la Laïcité

VISITE – Le Panthéon sous l’angle de la Laïcité

HISTOIRE DU LIEU 
Le Panthéon était à l'origine une église. 
A la Révolution, on détruit son clocher, ses vitraux, on dépose sa croix et on y appose le drapeau de la République française. Le lieu se sécularise, se laïcise, et le culte chrétien cède la place au culte républicain. 
Au cours du XIXe s., le Panthéon connaîtra différents retours du culte chrétien avec la restauration de la Monarchie puis avec l'Empire. Aujourd'hui, on a conservé la croix chrétienne. 

LEXIQUE
Séculariser : donner à quelque chose un caractère laïc, non religieux ; adapter quelque chose à la vie du siècle 

PARCOURS ARCHITECTURAL 
Pour célébrer les Grands Hommes, un parcours ascendant a été pensé par l'architecte, allant du palais du Luxembourg, où siège le Sénat, et remontant vers le Panthéon, entouré de la mairie du Ve, de la Faculté de Droit, de la Bibliothèque Sainte Geneviève et du lycée Henri IV. On pénètre en passant sous d'immenses colonnes. 

VOCATION DU LIEU
Le Panthéon vise à entretenir la mémoire d'hommes et de femmes liés à la République - la mémoire de la Monarchie étant entretenue à la Basilique de Saint-Denis et celle de l'Empire aux Invalides. 

LE MONUMENT  À LA CONVENTION NATIONALE

Sculpture de François Sicard (1920).

Dans le choeur de l’ancienne église, là où le prêtre à l’origine se tenait devant l’autel, on trouve la Marianne, allégorie de la Liberté et de la République. Elle porte le bonnet phrygien, que portaient dans l’Antiquité les esclaves que leur maître avait décidé d’affranchir. Il s’agissait bien, pour les révolutionnaires, de libérer la France de la Monarchie.

A gauche de la Marianne, des députés (bourgeois du Tiers Etat) prêtent serment, le bras levé vers la Constitution, qui porte l’inscription « Vivre libre ou mourir ». A sa droite, des soldats symbolisent l’armée de la République.

LA TOMBE DE VOLTAIRE

Le corps de Voltaire est déplacé au Panthéon en 1791. Son tombeau porte l’inscription « Poëte historien philosophe il agrandit l’esprit humain et lui apprit qu’il devoit être libre ».

Voltaire représente la pensée universaliste des philosophes des Lumières. Il était attaché à la liberté d’expression, c’est-à-dire à la possibilité de contester le pouvoir politique en place, et à la tolérance religieuse, pensant que personne ne devrait être privé de ses droits du fait de ses croyances.

On enterre Voltaire au Panthéon, comme on déclarerait "Voltaire est mort, vive la République!", puisque c'est ce qui lui survit - à la manière de la formule "Le roi est mort, vive le roi!", qui signifiait que la Monarchie survivait au corps physique du roi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :